Les assises de la «Semaine de Bayt Mal Al-Qods Acharif», organisée par l’Agence Bayt Mal Al-Qods, relevant du Comité Al-Qods, se sont ouvertes lundi dans le cadre de l’«Expo Dubaï 2020». À cette occasion, il a été procédé à l’inauguration de l’exposition «Comité Al-Qods : des étapes lumineuses», qui passe en revue les aspects de l’histoire et de l’activité du Comité Al-Qods, à l’époque de Feu S.M. Hassan II et de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste. Une exposition intitulée «Kazdura à Al-Qods» a été également inaugurée. Il s’agit d’un tour en photos incarnant certains univers d’Al-Qods et reflétant les thématiques de tolérance, de coexistence, ainsi que du mode de vie de la population de la ville et les aspects de leur vie quotidienne.
La cérémonie d’ouverture a été également marquée par la présentation du portail électronique de l’Agence créé à l’occasion de sa participation à cet événement d’envergure. Celui-ci contient des reportages et des contenus vidéos, en arabe et en anglais. Le portail présente aussi le bilan des actions de l’Agence dans les domaines de l’aménagement, de la santé et de l’éducation, ainsi que des programmes d’aide sociale et des projets de développement humain, entre autres.

Dans une allocution d’ouverture, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, a exposé les projets lancés par l’Agence, en particulier le Programme de développement humain, qui comprend des projets visant l’autonomisation des femmes, l’aide des jeunes pour intégrer le marché du travail, le soutien aux associations locales et la plateforme électronique pour le commerce social et solidaire «Dalala». Ces projets fondateurs, lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, «n’ont pas nécessité de gros investissements, mais ils ont exigé un certain audace et une certaine innovation pour atteindre les couches les plus nécessiteuses», a expliqué M. Cherkaoui.
Par conséquent, ajoute-t-il, l’Agence, bras financier du Comité Al-Qods, relevant de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), a fixé des critères rigoureux pour sélectionner les projets prioritaires, en raison du financement limité, et ce sur la base d’indicateurs de la situation sociale à Al-Qods. Et de préciser que la semaine de l’Agence à «Expo-Dubaï 2020» est l’occasion de présenter ce qu’elle a accompli ou aspire à réaliser afin de faire répandre les valeurs du respect fondées sur les principes d’équité, de coexistence et d’égalité entre les adeptes des religions monothéistes à Al-Qods.

Pour sa part, Nouria Al-Hamami, l’ambassadrice, directrice du département Dialogue et Communication au sein de l’OCI, a indiqué que l’Agence Bayt Mal Al-Qods est la première institution affiliée à l’une des organisations émanant de l’OCI qui tient ses activités, en raison de son symbolisme particulier au profit de la cause pour laquelle elle a été fondée. Elle a souligné que Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde une grande importance à la question d’Al-Qods, comme en témoigne «l’Appel d’Al-Qods», signé par le Souverain et Sa Sainteté le Pape du Vatican, en mars 2019, visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multireligieux de la Ville sainte, sa dimension spirituelle et son identité particulière. L’ouverture de cette semaine a été marquée par la présence de personnalités représentant le corps diplomatique islamique accrédité aux Émirats arabes unis, d’un représentant du ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, de l’administration de l’Expo, ainsi que d’une représentante de l’OCI.
L.M.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

PLUS
D'ARTICLES