La ville d’Al Qods subit une politique de colonisation visant à garder la plus grande partie des terres et une infime partie de la population. Ainsi, l’Agence a œuvré à saisir toute occasion pour mener les travaux d’entretien dans les édifices et les constructions menacées. Ce secteur revêt une importance vitale pour stabiliser la population d’Al Qods sur cette terre, confronter les mesures de colonisation et préserver la présence arabo-islamique dans la ville afin de résoudre le problème du déficit de logements qui affecte cette population en raison de l’augmentation des coûts de construction et de la complication des conditions de délivrance des autorisations de construire. Dans ce cadre, l’Agence a entrepris les actions suivantes :

Soutien et financement d’un programme de prêts individuels et collectifs à des conditions favorables et sans intérêt au profit des habitants d’Al Qods à faible et moyen revenu afin de leur permettre de construire de nouvelles unités de logements ou de mener des travaux de finition pour les unités existantes. Le montant du prêt ne dépasse pas 45.000 dollars pour une nouvelle construction et 25.000 dollars pour les travaux de finition. Mis en œuvre par le Conseil palestinien de l’habitat, ce programme a bénéficié à 319 familles, ou 1.835 personnes. Les montants remboursés ont, à leur tour, permis de financer un autre programme de prêts individuels bénéficiant à 42 familles (236 personnes). Avec cette action, l’Agence a amélioré les conditions de vie des bénéficiaires et a réduit le taux de densité tout en encourageant les populations à demander des autorisations de construire afin d’empêcher l’expropriation de plusieurs terrains. On a également contribué, ainsi, à préserver l’identité arabo-islamique de la ville et fait en sorte que ces familles ne partent pas vivre en dehors des frontières de la municipalité.
Logement des instituteurs : Ce projet vise à permettre aux membres de l’association de logement des instituteurs d’Al Qods de faire face aux coûts de location d’un logement et de rester à Al Qods, surtout que la majorité de ces instituteurs font partie des populations à faible revenu et travaillent dans les écoles arabes d’Al Qods en refusant de travailler avec d’autres parties, pour protéger l’identité arabe de l’enseignement, sous la supervision du Waqf et des affaires islamiques. L’Agence a ainsi financé les frais d’obtention des autorisations de construire.
Réhabilitation des logements des personnes démunies et marginalisées : Ce programme consiste à affecter des sommes modiques aux familles démunies et marginalisées afin d’assurer un minimum de conditions décentes de logement aux habitants d’Al Qods. L’idée de ce projet est d’intervenir pour améliorer les conditions de vie des familles nécessiteuses d’Al Qods, particulièrement les femmes divorcées, les veuves, les personnes handicapées, les malades et les personnes âgées qui vivent au dessous du seuil de pauvreté. Il s’agit de réhabiliter les logements par l’ajout de pièces essentielles, l’amélioration des structures sanitaires et l’extension horizontale au cas où un permis est déjà disponible.
Restauration de la Zaouiya marocaine : La Zaouiya marocaine est tout ce qui reste du quartier des Marocains. Elle accueille 16 familles maqdissies originaires du Maroc qui vivent dans des conditions déplorables. L’objectif est de permettre à ces familles de mener une vie décente après la restauration de leur logement, et protéger cette Zaouiya qui date de l’ère ayoubienne. Eu égard à sa nature sensible et à son emplacement à proximité de la place d’Al Buraq (appelée mur des lamentations), elle est exposée au risque d’être l’objet des convoitises des colons qui cherchent à élargir la place.
Restauration des mosquées : Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts visant la préservation du cachet islamique d’Al Qods. La direction des Waqfs a ainsi procédé à la restauration, la réhabilitation et l’entretien de certaines mosquées de la ville, en entreprenant des travaux de maintenance dans ces mosquées qui sont toutes d’anciennes constructions qui requièrent régulièrement des travaux de ce genre et sachant que ces lieux n’ont pas connu de travaux répondant aux critères techniques et professionnels. En outre, l’Agence a acheté des haut-parleurs pour le compte des sept mosquées suivantes d’Al Qods :
Mosquée yacoubienne
Mosquée Addissi
Mosquée Al-Qimri
Mosquée du Sultan Barqouq
Mosquée Al Omari Assaghir
Mosquée Omar Ibn Al Khattab
Mosquée Darghat
– Acquisition des édifices du patrimoine « Maison du Maroc » : L’Agence a acquis un édifice historique d’une superficie de 1800 mètres comprenant des locaux commerciaux, une cour et deux logements. L’édifice est situé à quelques mètres de la Mosquée Al Aqsa, dans une région très sensible. L’objectif de cette action est de protéger cette propriété contre les infiltrations d’eau et en restituer la propriété à la Direction des Waqfs d’Al Qods. L’Agence a ainsi procédé à sa restauration et réhabilitation afin d’en faire un centre culturel de dialogue et un lieu au service des enfants et des jeunes d’Al Qods. Il sera ainsi baptisé « Maison du Maroc ».

– Réhabilitation du cimetière Bab Essahera : l’objectif de cette intervention est de contribuer à préserver le legs architectural et la civilisation, constitué par les cimetières de la ville d’Al Qods Asharif. Ce cimetière se trouve à proximité de la muraille d’Al Qods. Il s’agit d’un vieux cimetière qui a besoin d’entretien en raison de sa nature topographique résultant des conditions météorologiques et de la densité.

2- Secteur de l’enseignement :

Le secteur de l’enseignement occupe une place importance dans la hiérarchie des préoccupations de l’Agence, eu égard à la régression notable qu’a connue ce secteur par le fait des mesures prises par les autorités israéliennes. Les programmes entrepris par cette agence sont variés et visent à répondre aux besoins croissants de la population.

– Equipement et réhabilitation de l’école de l’enfant arabe : Cette intervention vise à permettre à cet établissement de promouvoir le processus éducatif, créer un environnement pédagogique moderne et améliorer les conditions sanitaires et pédagogiques de l’école, surtout qu’elle accueille des filles nécessiteuses. L’agence a, dans ce cadre, financé :

L’achat d’ordinateurs et le développement du réseau informatique.
L’achat de chaises dont l’Agence a confié la fabrication au lycée industriel dans le but de créer une activité commerciale de cet établissement qui accueille des étudiants en formation professionnelle.
Renouvellement du réseau électrique de l’école.
Construction d’un escalier extérieur.
Equipement de deux laboratoires informatiques, par l’achat de 60 ordinateurs avec leurs accessoires pour l’usage des élèves des cycles primaire et secondaire, étant donné que les anciens ordinateurs, qui avaient été mis à la disposition de ces laboratoires par l’Agence, sont très vieux et dépassés.
Remplacement des anciennes fenêtres de l’école par des fenêtres en aluminium afin d’améliorer leur isolation contre l’eau et le froid.
– Equipement de l’orphelinat de formation professionnelle : Il s’agit de moderniser et de développer les différentes structures de cet établissement en fournissant de nouveaux équipements et appareils à cet établissement dont les équipements sont anciens et obsolètes et ne correspondent pas aux évolutions technologiques modernes.

– Equipement du lycée industriel : Il s’agit de développer cette école affiliée à la commission de l’orphelin arabe en lui fournissant de nouveaux appareils pour développer et moderniser l’atelier mécanique.

– Bourses aux étudiants d’Al Qods : ce projet comprend l’octroi de bourses annuelles d’enseignement supérieur au profit d’étudiants originaires d’Al Qods qui poursuivent leurs études supérieurs dans les universités locales et marocaines. Il bénéficie à des étudiants, garçons et filles, excellents et nécessiteux originaires de la ville d’Al Qods et qui auraient été incapables de poursuivre leurs études supérieures en raison de leur pauvreté. C’est aussi une occasion pour les jeunes méritants et nécessiteux d’Al Qods de continuer leurs études supérieures dans les universités au Maroc et à Al Qods. Les étudiants bénéficiaires doivent satisfaire à une série de critères académiques et sociaux qui attestent de leur éligibilité. Dans ce cadre, les étudiants reçoivent une bourse couvrant les frais scolaires, et, dans certains cas, une aide sociale pour financer les dépenses des étudiants. Chaque étudiant reçoit 2000 dollars pour les filiales littéraires, 3000 dollars pour les filiales scientifiques et 3000 dollars pour les étudiants qui poursuivent leurs études dans les spécialités de médecine et d’ingénierie. Le nombre d’étudiants poursuivant leurs études dans les universités d’Al Qods a atteint 100 étudiants, tandis que ceux qui poursuivent leurs études dans les universités marocaines a atteint 16 étudiants.

– Location d’édifices pour les utiliser comme écoles à Al Qods : Dans le cadre de ses programmes éducatifs, l’Agence a loué cinq édifices pour les utiliser comme établissements scolaires afin de permettre aux enfants d’Al Qods de poursuivre leurs études et de développer le processus éducatif en attendant l’achat de locaux appropriés. Dans ce contexte, les contrats suivants ont été conclus :

Etablissement

Adresse

Propriétaire

Etablissement Ouad Al Jaouz

Ouad Al Jaouz

Wided Saad Eddine Niroukh

Etablissement Annidamia

Chaafat

Dhib et Salah Mustafa Abou Khodeir

Etablissement Sour Baher

Sour Baher

Mohamed Muslim Al Atrach

Etablissement Sour Baher

Sour Baher

Moussa Mohamed Mahmoud Oumeirah

Etablissement Annidamia

Bayt Hanina

Majed et Ibrahim Kamel Aissa Abdullah

– Prise en charge des frais des autorisations de construire des établissements scolaires : Les frais des autorisations nécessaires à la construction des quatre écoles suivantes à Al Qods ont été pris en charge par l’Agence : Ecole des jeunes musulmanes, Etablissement Sour Baher, établissement Jbel El Makbar et établissement scolaire de l’orphelinat à Ouad Al Jaouz.

– Achat d’édifices de logement pour les utiliser comme établissements scolaires : Ce projet consiste à acheter des édifices d’habitat pour les utiliser comme établissements scolaires, les placer sous la propriété du Waqf islamique en tant qu’institutions caritatives pour l’enseignement des enfants des populations musulmanes d’Al Qods. Il vise également à assurer le service d’enseignement obligatoire aux enfants de la ville d’Al Qods.

Acquisition du droit d’usufruit de deux lots de terrain avec une construction de trois étages au profit de la direction de l’éducation et de l’enseignement dans la région de Ouad Al Jaouz. Après l’achat de cette propriété, la Banque islamique de développement a réalisé les travaux de finition dont le financement a été assuré par le Fonds Al Aqsa et cette construction a été convertie pour servir d’établissement scolaire connu sous le nom d’école de l’orphelinat.
Acquisition du droit d’usufruit d’un lot de terrain avec une construction pour l’utiliser comme établissement scolaire. Après l’opération d’achat, la Banque islamique de développement a réalisé les travaux de finition dans cette construction qui a été convertie en établissement scolaire connue sous le nom de « Ecole générale des filles ».
Acquisition de l’école Annahda C : L’idée de cette action repose sur l’acquisition d’une construction pour être utilisée comme école connue sous le nom de « Annahda C ». Cette construction a été placée sous la propriété du waqf islamique en tant qu’institution caritative à l’usage exclusif d’une école pour l’enseignement des enfants des populations musulmanes d’Al Qods. Cette propriété est constituée de 4 appartements répartis sur 2 étages. Le premier étage, d’une superficie de 170 m2, comprend 5 chambres, tandis que le deuxième étage, d’une superficie de 161 m2, comprend 4 chambres, outre une chambre sur la terrasse et une cour d’une superficie de 50 m2. Construit sur une superficie de 213 m2, l’édifice est situé à Bab El-Hatta dans la vieille ville d’Al Qods.
Acquisition d’un terrain avec deux constructions pour les transformer en école et crèche d’enfants : L’agence a acheté un lot de terrain avec une construction pour l’utiliser comme école dans la région de Ras El Amoud. Cette propriété a été placée sous la tutelle du waqf islamique au profit du département de l’éducation et de l’enseignement. L’agence a procédé à sa restauration et sa réhabilitation et a réalisé les travaux de finition dans ces deux constructions pour les transformer en école et crèche d’enfants, appelés « Etablissement Salah Eddine Al Ayoubi ».
Construction d’une crèche d’enfants à Salouane :Il s’agit de réaliser, entretenir et équiper un immeuble situé au quartier Mragha, dans la région de Salouane, pour l’utiliser comme crèche d’enfants pouvant accueillir au moins 50 enfants des quartiers situés à proximité de ce projet. Ces quartiers sont considérés comme les plus surpeuplés et les moins équipés en infrastructures.
Cartable scolaire : ce programme consiste à distribuer 2000 cartables contenant des fournitures scolaires. Les enfants ciblés reçoivent leur cartable dans leur école avant le début de l’année scolaire, afin d’alléger le poids financier des familles dans le besoin et leur éviter certaines dépenses relatives à l’achat des fournitures scolaires, encourager les enfants à continuer leurs études et réduire les taux de déperdition scolaire.
Construction d’un étage supplémentaire à l’Institution Princesse Basma : Ce projet comprend la construction d’un étage supplémentaire à l’aile Sud de l’Institution Princesse Basma pour les enfants handicapés à Al Qods pour être utilisé comme salles de cours. Le projet qui s’étend sur 740 m2 comprend des bureaux, des salles de cours, une salle multifonctionnelle, un laboratoire, des toilettes et un escalier extérieur. L’objectif est de mettre en place une nouvelle division des handicapés souffrant de surdité et convertir l’école primaire en une école secondaire. Il s’agit également d’apporter une assistance aux enfants handicapés moteurs (traitement, formation et intégration).
Construction d’un étage supplémentaire à la faculté Ibrahimiya (Institut Wajdi Abou Ghriba) : le projet consiste à mener les travaux de construction et de finition à l’étage supplémentaire de la faculté. Il s’agit d’un projet qui s’étend sur une superficie 1000 m2 pour servir de siège de cette faculté afin d’augmenter la capacité de la faculté et offrir des chances d’enseignement supérieur dans le domaine des technologies informatiques, particulièrement aux pour les filles pour lesquelles il est devenu de plus en plus difficile d’accéder aux centres d’enseignement supérieur situés en dehors d’Al Qods, en raison du mur. Ce projet a été réalisé grâce à un financement de la Banque islamique de développement.
Equipement d’un laboratoire informatique de la faculté de la Dawa et des études religieuses : Il s’agit d’équiper le laboratoire en 50 ordinateurs, avec leurs accessoires et un écran LCD pour satisfaire les besoins de cette université dont les étudiants s’appuient sur les nouvelles technologies pour leurs recherches et leurs études.
Construction d’un étage supplémentaire à l’école Nidamiya du Camp Chaafat : Il s’agit de réaliser et de mener les travaux de finition au 2ème étage du centre de femmes du camp et le convertir en une école secondaire baptisée « Ecole Al Massira ». Ce camp est le plus pauvre et le plus peuplé des camps dans la région entourant la ville d’Al Qods. En effet, ce camp a attiré un grand nombre de personnes pauvres et marginalisées qui ne peuvent subvenir à leurs besoins en raison de la cherté de la vie dans les autres quartiers de la ville. Cette situation a mis encore plus la pression sur les services, aggravé par la construction du mur raciste qui a forcé plusieurs personnes à chercher un lieu d’accueil à l’intérieur du mur pour préserver leur identité. La finalité de ce projet est de permettre à cet établissement d’accueillir le plus grand nombre d’élèves de l’enseignement primaire, pallier le déficit en salles de cours et en établissements scolaires dont souffre le camp et améliorer les chances de scolarisation, particulièrement pour les filles.
Réhabilitation et mise à niveau des écoles à Al Qods dans le cadre du programme « belles écoles » : L’idée de ce programme est de réhabiliter et mettre à niveau des écoles dépendant du département des affaires islamiques et dont la plupart sont des constructions anciennes qui ont besoin d’être réhabilitées et d’être équipées en outils pédagogiques modernes. Le programme « Belles écoles » vise à améliorer la qualité de l’environnement pédagogique et ses structures, en développant les infrastructures et en réhabilitant la plupart de ces écoles réparties dans presque tous les quartiers d’Al Qods. Il s’agit également de mettre en place les laboratoires scientifiques et les laboratoires informatiques et autres structures qui sont susceptibles de développer le processus pédagogique. Il va contribuer à alléger les frais de la division de l’éducation et de l’enseignement qui souffre d’un manque de fonds pour ce genre de projets. Dans ce cadre, les 10 établissements scolaires suivants ont connu des travaux de restauration :
– Etablissement de l’enseignement fondamental Annidamiya dans le camp Chaafat

– Etablissement de la fille réfugiée A

– Crèche d’enfants et école « Iqraa »

– Ecole Maison de l’orphelin « D »

– Ecole Ashabbat Al Mouslimate à Al Qods

– Etablissement scolaire de l’enseignement secondaire de filles Cheikh Saad

– Etablissement de l’enseignement secondaire Maison de l’orphelin

– Lycée Omar Ibn Al Khattab des garçons

– Etablissement de l’enseignement secondaire mixte « Charfate »

Fourniture de livres et étagères à la bibliothèque de la faculté Ibrahimya : On a procédé au développement de cette bibliothèque en lui fournissant livres, références et autres équipements de bureau, dans le but d’améliorer le niveau et la qualité de l’enseignement dispensé par cette faculté.
Equipement et ameublement de la salle d’ordinateurs et de la bibliothèque de l’école des jeunes musulmanes (Ashabat al Mouslimate) : Après avoir réhabilité cet établissement dans le cadre du programme « belles écoles », l’Agence a entrepris de meubler et équiper la salle d’ordinateurs par l’acquisition de 24 ordinateurs avec tous leurs accessoires, l’achat de 35 chaises et d’un écran LCD. Ces efforts ont également concerné la salle de travaux ménagers à laquelle on a fourni les appareils et les outils ménagers et la salle de la bibliothèque qui a reçu des livres et des références.
Réhabilitation et gazonnement du collège Salouane à Ras Lamoud : Il s’agit de créer un espace équipé pour que les élèves puissent pratiquer diverses activités sportives tout au long de la journée. Cet espace a été mis à la disposition des clubs sportifs et de jeunesse de la région pour y organiser leurs activités le soir, ce qui va permettre aux jeunes d’occuper utilement leur temps libre et les éloigner de la délinquance et de la consommation de drogues.
Construction de l’école Hassan II dans le quartier Oued Jaouz : Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts visant à construire des établissements scolaires afin d’améliorer le niveau d’enseignement des élèves de la ville d’Al Qods, de leur fournir une chance pour poursuivre leurs études, de combler le déficit en salles de cours, de contribuer à lutter contre la déperdition scolaire et d’encourager la scolarisation.
Cet établissement a été construit sur une superficie de 800 M2 dont l’Agence avait déjà financé les frais d’obtention de l’autorisation de construire. Cette école comprend 10 salles de cours, 4 bureaux administratifs pour l’administration et les enseignants et deux salles multifonctionnelles. Elle accueillera entre 200 et 230 élèves. Après la fin des travaux de construction, cette école sera entièrement équipée.

Construction et équipement de l’Institut de l’enfant palestinien et des deux parcs pédagogiques pour le compte de l’Université Al Qods : la finalité de ce projet est de développer le campus universitaire Bayt Hanina et les parcs qui se trouvent autour. Il s’agit de construire, meubler et équiper le deuxième étage de l’Institut de l’enfant palestinien et de rendre opérationnelles les unités et les cliniques spécialisées (santé, psychologie et éducation) au sein de cet institut. L’agence a également entrepris d’aménager les terrains situés autour de l’Institut pour être utilisés comme jardins pédagogiques pour les enfants. L’objectif consiste à offrir aux enfants des services complets et nécessaires et une atmosphère pédagogique appropriée, développée et moderne pour intégrer en préscolaire les enfants souffrant de difficultés d’apprentissage. Il s’agit d’offrir aux enfants palestiniens une protection, particulièrement dans la ville d’Al Qods qui subit toutes sortes de harcèlement, et de consolider les capacités des ressources humaines travaillant dans le secteur de la protection de l’enfance.

Partage

Share on facebook
Share on google
Share on twitter