L’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a inauguré, samedi à Al-Qods, l’Observatoire «Rabat» d’observation, de suivi et d’évaluation, visant à suivre les évolutions sociales et économiques dans la Ville sainte. À travers cet observatoire, l’Agence envisage de recueillir des indicateurs et des chiffres actualisés dont elle a besoin pour élaborer ses programmes et ses politiques d’intervention en faveur des différents secteurs, selon des priorités déterminées par les résultats des rapports et études que l’observatoire réalise. S’exprimant à cette occasion, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamad Salem Cherkaoui, a déclaré que «l’observatoire tire son nom de la “Lutte” des habitants d’Al-Qods et vise, ainsi, à observer et suivre les défis auxquels ils sont confrontés sur les plans économique et social». Il a souligné que le soutien de l’Agence aux Maqdissis et à leurs institutions n’est soumis à aucune condition et dépend des projets proposés par les différents associations et organismes et dont l’impact direct et tangible sur les bénéficiaires peut être mesuré.
Les résultats de ces projets seront suivis et évalués par l’observatoire «Rabat» afin que l’Agence et ces associations et organismes puissent renforcer leur crédibilité, améliorer leur efficacité et favoriser le respect des normes et conditions de gouvernance en vigueur, a-t-il dit. M. Cherkaoui a également souligné que l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif vise, à travers la mise en place de cet observatoire, à suivre et à surveiller les changements rapides qui ont eu lieu à Al-Qods, tout en étant consciente de la spécificité de la ville et de ses différents affluents. Par ailleurs, a-t-il poursuivi, vu que le financement dont bénéficie l’Agence est limité, elle est amenée à traiter les cas selon les priorités, dans le but de répondre aux besoins des secteurs les plus nécessiteux, parfois selon des critères stricts. Il a, à cet égard, salué l’engagement du Royaume du Maroc, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, à soutenir l’Agence, lui permettant de la sorte de continuer à remplir sa mission d’appui à de nombreux secteurs (construction, éducation, santé), ainsi qu’au financement de projets de développement humain et de divers programmes d’aide sociale. Lors de cette rencontre, les résultats des études réalisées au profit de l’Agence par des experts palestiniens ont été présentés, confirmant ainsi, chiffres à l’appui, la situation sociale et économique difficile de la Ville sainte.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

PLUS
D'ARTICLES